22 Avril 2020 – Lettre aux habitants


LETTRE COMMUNALE : Informations crise sanitaire Coronavirus









Chères Cornillonnaises, chers Cornillonnais,

Dans un premier temps, notre priorité a été de remettre le plus rapidement possible les services publics communaux essentiels en marche. Nous vous en avons informés dans la gazette de mars.

Aujourd’hui, face au grand vide organisationnel de l’action gouvernementale, en tant que maire, je me dois de prendre le « taureau par les cornes » et d’avancer.

Nous nous sommes procurés masques et équipements pour que le personnel puisse travailler en toute sécurité, en respectant les mesures barrières : dès le 27 avril les services communaux redémarreront normalement.

Ceci en accord avec les personnels qui malgré le confinement n’ont subi aucun préjudice financier jusqu’ici et que nous remercions pour leur réactivité dans cette reprise.

La mairie sera ouverte tous les matins de 9h00 à 12h00 du lundi au samedi inclus.

Tous les services administratifs (état civil, urbanisme, etc.) reprennent, ainsi que La Poste.

Le ramassage des ordures ménagères reprend ses horaires habituels.

Les personnels de l’école, après avoir désinfecté l’école, ont été déployés sur d’autres tâches, en l’occurrence le ramassage des déchets sur les bords des voies communales.

J’en profite pour ouvrir une parenthèse pour m’insurger une nouvelle fois contre ces actes d’incivisme qui consistent à ne pas ramasser les déjections canines dans le village ou à jeter lingettes, cannettes, paquets de cigarettes, etc., lors de promenades ou depuis les fenêtres des voitures… mais aussi contre ces actes, que je qualifierai de « vandalisme », qui consistent à venir déposer ses encombrants en rase campagne (décombres, morceaux de salle de bain, meubles…). Une honte ! Actes indignes de Cornillonnais, pour nous qui sommes attachés à notre environnement et la propreté de la commune !

Je ne suis pas le seul maire à ressentir un grand sentiment de solitude… et nous nous fédérons, amis maires, Conseil Départemental et Régional, pour vous apporter des réponses, des solutions.

Par nos actions, nous avons déjà pu nous procurer des masques (en nombre encore insuffisant, car nous pouvons redémarrer nos services, mais nous ne pouvons pas fournir l’école… par exemple), nous avons fait rouvrir la déchetterie (la déchetterie de Grans-Cornillon sera ouverte tous les mercredis et samedis de 10h00 à 16h00 à partir du 27 avril idem pour Miramas le mardi et jeudi si le vendredi est férié).

Nous avons formé un groupement avec d’autres communes pour commander des masques agréés pour nos administrés (que nous paierons bien sûr avec les deniers communaux… je doute que l’Etat nous les rembourse). Nous réfléchissons à la création d’antennes de dépistage du Coronavirus qui pourraient permettre à la population de se faire tester, pour cela, nous essayons de développer un partenariat avec les laboratoires, de trouver des financements…

L’annulation des manifestations festives jusqu’au 20 juillet, même si elle est bien sûr évidente sur un plan sanitaire, va avoir de lourdes conséquences sur l’économie de la commune.

Les commerçants de Cornillon n’échappent déjà pas à ces répercussions financières. Nous ferons le maximum pour les aider (exonération des loyers, création de petits évènements…).

Si nous voulons garder nos commerces et professions libérales, il faudra les aider à relancer leur activité, à les diversifier, à les élargir (c’est dans cet esprit que nous avons maintenu et étendu le petit marché du mardi espérant ainsi fidéliser les Cornillonnais sur le village).

Il faut savoir que la commune subit aussi un véritable manque à gagner : exonération des loyers des commerçants, pas de location des gîtes, pas de location de l’Espace Piele, pas de récupération des taxes d’équipement (liées aux autorisations d’urbanisme qui sont aujourd’hui à l’arrêt), diminution ou gel des subventions (le Département et la Région ont les mêmes problèmes que nous…) donc, demain, les subventions vont baisser… ce qui induit pour la commune de fonctionner sur le seul budget communal.

Pour éviter les incidences sur la fiscalité, l’heure est donc à l’économie ! D’autant que tout ce que nous faisons aujourd’hui, nous le faisons déjà sur les deniers de la commune (donc, vos deniers !). Malgré les effets d’annonce, le gouvernement ne donne RIEN…RIEN comme informations fiables mais aussi RIEN comme aide… il faut qu’on se débrouille nous-mêmes…

Sachez que nous faisons le maximum avec les moyens dont nous disposons pour assumer nos responsabilités de service public.

A ce propos, nous avions anticipé un été « à risque » d’incendie et nous avons engagé avec la Métropole (cela était prévu avant la crise sanitaire) un grand chantier de débroussaillement et d’éclaircissement du massif forestier qui s’étend de la Touloubre aux Ecuries de Riboulam, en passant par l’Espace Piele. Ceci afin de créer un coupe-feu et un accès pompiers pour protéger des incendies le quartier résidentiel du Belvezet ainsi que le village.

En ce moment il est donc préférable d’éviter de se promener dans ce périmètre car de gros engins y travaillent.

En vous souhaitant la meilleure santé possible, à vous et à vos proches,

Très cordialement.

Daniel GAGNON,

Maire de Cornillon-Confoux,

Vice-président de la Métropole Aix-Marseille Provence